Cliquez sur Sie auf den unteren Button, um die Sprachumschalter über GoogleTranslate zu laden.

Charger le contenu

Célébrons un siècle de merveilles visuelles.

GDP

À propos de la Société des planétariums de langue allemande

Logo GDP Gesellschaft Deutschsprachiger Planetarien eV

Gesellschaft Deutschsprachiger Planetarien eV (GDP)

La Société des planétariums de langue allemande eV (GDP) est une association de planétariums, de leurs employés et de personnes intéressées par les planétariums, principalement d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse, mais aussi d'autres pays, dans le but de promouvoir la coopération des planétariums dans les pays germanophones. La société a été fondée en mai 2011 et est reconnue comme une organisation à but non lucratif.

Les GDP offre à ses membres un réseau d'échange d'idées et de promotion de projets communs. Il est ouvert à toutes les parties intéressées à cet effet. Coopération au sein de la GDP se déroule dans le cadre de réunions régulières et de groupes de travail sur divers sujets.

Les GDP organise la réunion annuelle des planétariums germanophones et représente les planétariums germanophones au sein de l'association internationale des planétariums « International Planetarium Society (IPS) ».

Histoire

Le "Rat deutscher Planetarien" (Conseil des planétariums allemands), qui n'a existé qu'informellement jusqu'en 2011, a longtemps été la seule association, bien que non contraignante, principalement des plus grands planétariums de langue allemande à plein temps.

De plus, une conférence appelée « Arbeitsgemeinschaft deutschsprachiger Planetarien (ADP) » était organisée chaque année depuis 1977 en changeant annuellement les planétariums.

Avec la fondation du GDP, cette coopération informelle a été mise sur une base nouvelle, résiliente et juridiquement capable. L'objectif principal est de faciliter la coordination de projets communs afin de promouvoir la recherche et la science ainsi que leur vulgarisation.

Les GDP veut contribuer à informer le public sur les planétariums et à faire connaître leurs offres. En particulier, le GDP veut renforcer la perception des planétariums en tant qu'institutions culturelles.